• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les guerres profanes de l’Arabie Saoudite au Yémen

Les guerres profanes de l’Arabie Saoudite au Yémen

Les massacres de milliers de personnes se poursuivent inlassablement dans l'indifférence quasi-générale depuis l'intervention militaire saoudienne au Yémen en mars 2015. Les États-Unis, la France, le Royaume Uni, les armées du Golfe et les forces égyptiennes notamment participent directement ou indirectement à cette agression armée. « Tempête décisive », nom de cette équipée, est considérée par le Royaume Wahhabite comme une simple opération de maintien de l'ordre dans un pays voisin à l'appel de son président Abd Rabbo Mansour Hadi. Dans les faits, il s'agit d'une véritable guerre qui a fait en une seule année plusieurs milliers de morts principalement des civils et détruit une partie importante de l’héritage culturel et architectural yéménite qui est en même temps patrimoine mondial de l'humanité. Ici comme ailleurs, la religion (chiites contre sunnites) est instrumentalisée pour mieux dissimuler la réalité profane, économique et politique, qui constitue la véritable base de cette terrible guerre.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) « depuis le début du conflit il y a un an, un peu moins de 9.000 personnes ont été tuées ». Le dernier communiqué de l'ONU parle d'au moins 10 000 morts (1). Mais il y a aussi des morts qui ne sont pas comptés, des morts invisibles en quelque sorte faute de soins dans les hôpitaux ravagés et détruits par les bombardements saoudiens. Aucun lieu n'est épargné par les avions de la coalition : « Elle a frappé, ajoute la même source, des marchés, des hôpitaux, des cliniques, des écoles, des usines, des fêtes de mariage et des centaines de résidences privées dans les villages et les villes, y compris la capitale Sanaa » (2). L'Arabie Saoudite utilise au Yémen des armes fabriquées et vendues par les États-Unis qui sont extrêmement dangereuses pour les civils et interdites par des traités internationaux (3). Rappelons aussi que la France est l'un des pays qui vend le plus d'armes à l'Arabie Saoudite (4).

Mais les hommes ne sont pas les seuls à subir la violence de la coalition. Le patrimoine culturel du Yémen est lui aussi pris pour cible. Des zones entières inscrites pourtant au patrimoine mondial de l'humanité sont ravagées par des raids aériens de la coalition (5). Les vieux quartiers de Sanaa, capitale du Yémen et plusieurs fois millénaires, n'ont pas échappé à la violence destructrice des avions américains pilotés par des saoudiens. Désormais l'ancienne ville de Sanaa et Shibam sont classées par l'UNESCO comme patrimoine mondial en péril (6). Ces destructions de l'héritage culturel du peuple yéménite et patrimoine mondial de l'humanité ressemblent étrangement aux crimes perpétrés par l'armée américaine contre l'histoire et la mémoire d'un autre pays qui a vu naître sur son sol de brillantes et splendides civilisations, il s'agit de la Mésopotamie c'est à dire l'Irak d'aujourd'hui ou tout du moins ce qu'il en reste : « C’est sur cette terre que l’écriture et le calcul, entre autres, furent inventés. Mais la Mésopotamie c’est aussi Babylone et ses jardins suspendus (septième merveille du monde), Hammourabi et son code, Nabuchodonosor II et sa conception architecturale etc. etc. » (7). L'impérialisme et ses alliés locaux non seulement sont les ennemis des peuples mais aussi de leur culture, de leur histoire et de leur mémoire.

Pour l'Arabie Saoudite, le Yémen n'est que le prolongement de son propre territoire. Les affaires intérieures du Yémen sont les affaires intérieures de l'Arabie Saoudite. Le Yémen doit rester un pays totalement inféodé au royaume wahhabite. On rapporte que sur son lit de mort, l'émir Abdelaziz Ibn Saoud (1880-1953), fondateur de l'Arabie « moderne » avec l'aide des britanniques, disait que « le bonheur du Royaume est dans le malheur du Yémen ». Ce racontar est probablement faux, mais il n'en demeure pas moins significatif et représentatif des relations complexes et conflictuelles entre les deux pays.

Précisons d'emblée que le Yémen est la seule république au milieu des monarchies pétrolières riches et puissantes. Le Yémen, appelé autrefois l'« Arabie heureuse » pour sa prospérité, est aujourd'hui l’un des pays les plus pauvres de la planète. Il est relégué, pour son Indicateur de Développement Humain (IDH), aux dernières places par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) (8). Mais le Yémen c’est aussi le détroit de Bāb al-Mandab (porte des lamentations en arabe) qui commande l’entrée à la mer Rouge et surtout le Golfe d’Aden qui sépare le continent africain du continent asiatique et constitue de ce fait une voie maritime importante pour les échanges mondiaux. Autant dire que le Yémen représente un intérêt stratégique évident pour l'Arabie Saoudite et bien sûr pour les États-Unis très présents dans la région à travers leurs bases militaires notamment. La position géostratégique et ses nombreuses potentialités ont toujours fait du Yémen un pays convoité par les puissances étrangères et déchiré par des conflits internes entre conservateurs et progressistes qui l'ont rendu instable et difficilement gouvernable. De ce fait le Yémen constitue aussi une source d'inquiétude et une menace non seulement pour le Royaume saoudien mais aussi pour les autres dynasties du Golfe qui redoutent que d'éventuelles révoltes politiques et des revendications démocratiques ne s'étendent à toute la région.

 

Sans remonter loin dans l'histoire, le premier conflit (1926-1934) entre le royaume wahhabite et le Yémen s'est soldé par l'annexion de trois provinces yéménites d'Assir, de Nejrane et de Jizane par l'Arabie Saoudite. Le Yémen n'a jamais renoncé à ses territoires conquis par son puissant voisin du nord. Il fallait attendre les accords de Djeddah de juin 2000 pour trouver un semblant de règlement à ce conflit frontalier (9).

En 1962 de jeunes officiers soutenus par Nasser renversent le roi Al-Badre et fondent la République Arabe du Yémen. L'Arabie Saoudite n'a reconnu la jeune république qu'en 1970. Elle ne pouvait supporter ni tolérer cette nouvelle situation d'autant plus que 70 000 soldats égyptiens étaient présents sur le sol yéménite et que Nasser non seulement dénonçait avec force et véhémence la dynastie des Al Saoud, fidèles serviteurs des intérêts anglais et américains dans la région (10), mais il prônait aussi un panarabisme progressiste et laïc. Royalistes soutenus par l'Arabie Saoudite et républicains armés par l’Égypte nassérienne se sont affrontés dans une terrible guerre civile. Progressistes et conservateurs ont ainsi mené une guerre ininterrompue pendant presque une décennie. La guerre a pris fin en 1970 sans réellement apaiser les tensions politiques mais la République a survécu mettant ainsi un terme définitif à un régime particulier vieux de plus de mille ans : l’imamat zaydite  (11).

En 1967 le dernier soldat britannique quitte Aden et la République Populaire du Sud Yémen accède à l’indépendance mettant là encore fin à 128 ans d'occupation anglaise. En 1970, la République Populaire est devenue la République Démocratique Populaire du Yémen. Le Yémen est ainsi divisé en deux États antagonistes, l'un au nord l'autre au sud. Mais ces deux républiques sont unies par le même passé et aspirent toutes les deux à construire le même avenir. En mai 1990 les deux États fusionnent pour ne former qu'un seul, la République du Yémen dont le président est Ali Abdallah Saleh un homme aussi habile que cynique. Même si cette réunification est superficielle(en partie encouragée par l'Irak de Saddam Hussein et partage inéquitable du pouvoir entre le Nord et le Sud etc.), l'Arabie Saoudite ne pouvait accepter un Yémen uni. Dès septembre de la même année, l'Arabie Saoudite expulse 800 000 travailleurs yéménites sous prétexte que le Yémen soutient l'invasion irakienne du Koweït. Le Royaume wahhabite s'allie avec les dirigeants sudistes, pourtant se réclamant du marxisme, pour briser cette unité d'autant plus que l'on vient de découvrir des gisements pétroliers prometteurs dans le Sud. En mai 1994 une nouvelle guerre civile éclate entre le Nord et le Sud armé et financé par l'Arabie Saoudite. Ce conflit se termine par la victoire du Nord laissant derrière lui plus de 10 000 morts.

 En 2011 les soulèvements populaires au Yémen comme dans tout le monde arabe contre les régimes d'un autre âge ont poussé l'Arabie Saoudite, avec l'aval des américains, à intervenir pour briser l'élan formidable des révoltes pacifiques du peuple yéménite dans toute sa diversité. Rappelons pour mémoire que ce soulèvement a réussi à renverser le président Ali Abdallah Saleh au pouvoir depuis 1978. Celui-ci s'est réfugié en Arabie Saoudite le lendemain du bombardement de son palais le 3 juin 2011 par le chef tribal Sadek al Ahmar. C’est également l’Arabie Saoudite qui a soigné dans ses hôpitaux le président gravement blessé et permis enfin son retour au Yémen le 23 septembre de la même année. Et c'est à Riyad que l'accord de transfert de pouvoir entre Saleh et son vice président Abd Rabbo Mansour Hadi a été signé en présence du Roi d'Arabie. Toujours en 2011, le peuple de Bahreïn s'est lui aussi soulevé contre la tyrannie des Al Khalifa au pouvoir depuis plus de trois siècles. La population unie a mené un magnifique combat pacifique contre le despotisme du régime en place. Prises de panique, toutes les monarchies du Golfe avec à leur tête l'Arabie Saoudite et soutenues par les États-Unis ont envahi le petit royaume. La place de la Perle, au cœur de Manama la capitale de Bahreïn et haut lieu de la révolte populaire, a été évacuée dans le sang le 16 mars 2011. Le monument de la Place a été détruit et remplacé par les chars de l'armée saoudienne (12). Aujourd'hui encore, malgré une terrible répression, le peuple de Bahreïn résiste toujours à l'oppression dans l'indifférence absolue des bourgeoisies occidentales.

 

L'écrasement de ces soulèvements populaires par la contre-révolution incarnée par l'Arabie Saoudite avec la complicité de l'impérialisme américain a créé les conditions matérielles propices au développement de l'obscurantisme, du terrorisme et de la guerre civile. C'est dans ce cadre qu'il faut situer la nouvelle guerre du Royaume wahhabite au Yémen.

Le triomphe de la contre-révolution a ravivé dans ce pays martyr des divisions sectaires et des rivalités tribales plus ou moins contenues jusqu'alors. Les Houthis (Al-hûthiyûn en arabe), mouvement politique de confession zaydite, un rameau du chiisme, ont toujours été marginalisés sur le plan économique, politique et religieux par Ali Abdallah Saleh. S'estimant stigmatisés et méprisés, les Houthis ont opposé une farouche résistance au pouvoir central notamment depuis la guerre de Saada en 2004 (13). Rappelons que l'ex-président Ali Abdallah Saleh a toujours instrumentalisé la religion par la confessionnalisation des conflits sociaux et politiques pour se maintenir au pouvoir.

Profitant du chaos qui règne au Yémen depuis l'écrasement des révoltes populaires, les Houthis s'emparent de Sanaa et obligent le président Abd Rabbo Mansour Hadi, installé au pouvoir par l'Arabie Saoudite, à démissionner mettant de facto un terme à l'accord de Riyad dont ils étaient exclus. L'Arabie et les monarchies du Golfe ne peuvent tolérer l'installation à Sanaa d'un pouvoir qu'elles accusent d'être à la solde de l'Iran. Dans la nuit du mercredi à jeudi 26 mars 2015, l'Arabie Saoudite intervient, une fois encore, au Yémen. Les Houthis sont alors décrits comme des chiites zaydites instrumentalisés par l'Iran contre les gouvernements sunnites chaféites de la région. Les houthis alliés, ironie du sort, à leur ancien ennemi de toujours Ali Abdallah Saleh, sont ainsi réduits à un simple instrument entre les mains de l'Iran. Cette manière de simplifier une réalité particulièrement complexe a été également utilisée à Bahreïn par le Royaume wahhabite pour justifier son intervention militaire dans ce petit pays et mater « ces chiites manipulés par l'Iran ». Dans cette région du monde, l'Arabie Saoudite joue le rôle de rempart contre tout changement démocratique et progressiste.

 

Le Royaume wahhabite se saisit ainsi de la religion pour mieux étendre son influence et sa puissance dans la région. La religion doit être au service des ambitions politiques et des intérêts économiques. L'Islam est ainsi utilisé comme couverture et comme idéologie de légitimation pour, en dernière analyse, perpétuer le pouvoir et les privilèges de la dynastie des Al Saoud.

 

Mohamed Belaali

 

belaali.over-blog.com

 

-----------------------------------

(1)http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36847#.V02rspGLSUk

Fin août 2016, les Nations Unies ont revu à la hausse le nombre des victime :

http://www.aljazeera.com/news/2016/08/10000-killed-yemen-conflict-160830173324902.html

(2)op.cit .

(3)https://www.hrw.org/fr/news/2016/05/06/yemen-recours-par-larabie-saoudite-des-armes-sous-munitions-de-fabrication

(4)https://www.mediapart.fr/journal/international/240416/ventes-darmes-lobsession-saoudienne-de-la-france

voir aussi :

http://controlarms.org/fr/2016/02/26/les-etats-doivent-cesser-de-vendre-a-larabie-saoudite-des-armes-destinees-a-etre-utilisees-dans-le-cadre-du-conflit-au-yemen/

(5)http://www.lorientlejour.com/article/940026/operation-detruire-lheritage-culturel-du-moyen-orient-.html

La ville Saada, fief des Houthis, a été déclarée cible militaire par le porte parole de la coalition.

Voir Targiting Saada :

https://www.hrw.org/report/2015/06/30/targeting-saada/unlawful-coalition-airstrikes-saada-city-yemen

(6)http://fr.unesco.org/news/vieille-ville-sana-ancienne-ville-shibam-son-mur-enceinte-yemen-ajoutees-liste-du-patrimoine

(7)http://www.belaali.com/article-les-ravages-de-la-guerre-imperialiste-en-irak-48981793.html

(8)http://hdr.undp.org/sites/default/files/hdr_2015_statistical_annex.pdf

(9)https://www.senat.fr/ga/ga35/ga35_mono.html

(10)https://www.youtube.com/watch?v=voUNkFuhg1E

(11)https://transcontinentales.revues.org/411

(12)http://www.belaali.com/article-l-intervention-saoudienne-a-bahrein-et-le-silence-complice-des-bourgeoisies-occidentales-69874090.html

Voir également « Répression et résistance à Bahreïn » :

http://www.legrandsoir.info/Repression-et-resistance-a-Bahrein.html

(13)https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2010-3-page-137.htm#no274

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 2016 09:18

    Malheureusement pour la population du Yemen, ce pays ne fait pas partie de la carte de la géostratégie des compagnies transnationales mise en oeuvre par les Etats-Unis et leurs alliés dont la France. 

    L’intervention de l’Irak au Koweit avait déclenché la riposte que l’on sait pour « défendre » ce petit pays, mais là, le chevalier blanc semble avoir perdu la foi dans la défense de l’opprimé contre l’oppresseur. 

    • zak5 zak5 26 septembre 2016 09:44

      @Jeussey de Sourcesûre
      L’intervention de l’Irak au Koweit avait déclenché la riposte que l’on sait pour « défendre » ce petit pays, mais là, le chevalier blanc semble avoir perdu la foi dans la défense de l’opprimé contre l’oppresseur

      que l’on sait aussi les conséquences de cette riposte

      que les occidentaux interviennent ou pas, vous aurez toujours des choses à dire


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 2016 09:53

      @zak5

      Vous avez très bien compris le sens de mon commentaire : les justifications pour les ingérences de l’hégémonie américaine ne sont que des justifications et non pas les véritables raisons. Si on comprend quelles sont ces véritables raisons (à savoir la main-mise par l’empire américain sur les richesses naturelles des anciens territoires ottomans) , tout devient cohérent. alors que les justifications de l’oncle Sam sont incohérentes et utilisent les arguments qui l’arrangent quand ça l’arrange sans se soucier des contradictions du discours.

    • zak5 zak5 26 septembre 2016 11:12

      @Jeussey de Sourcesûre

      l’oncle sam est intervenu a la suite de pressions diverses et variées. Il y a effectivement le côté financier et géostratégique mais aussi le coté philanthrope des différentes organisations humanitaires qui grouillent en occident et qui poussent les gouvernements en occident à intervenir pour empêcher un dictateur de décimer sa population.

      Le problème en occident et un problème de véritable raison mais aussi de véritable signification des mots. On n’ose plus dire que la guerre fait des morts, que la guerre touche aussi la population civile.

      On voudrait nous faire croire qu’il est possible d’éviter des morts chez les civiles alors que jamais dans l’histoire des guerres, le champ des batailles n’ont été aussi proches des civiles.

      Cette habitude des « combattants » à se mêler aux civiles n’est pas spécifique a la syrie ou a l’irak, c’est devenu la règle, parce que ces gens-là ne comptent pas leurs morts


    • DTC (---.---.154.136) 26 septembre 2016 09:24

      « Nous la famille saoudienne, sommes les cousins des juifs : nous sommes en total désaccord avec tout arabe ou toute autorité islamique qui se montre hostile aux juifs. Mais nous devons au contraire vivre en paix avec eux. Notre pays est le sommet de la fontaine d’où les juifs ont émergé puis leur descendants se sont répandus à travers le Monde ».
      Faysal al-Saoud au Washington Post le 17 septembre 1969


      • zak5 zak5 26 septembre 2016 09:56

        @ l’auteur

        Ici comme ailleurs, la religion (chiites contre sunnites) est instrumentalisée pour mieux dissimuler la réalité profane

        pas du tout, dans la religion il s’agit aussi de conquête des territoires, de partage le butin etc. etc.

        La religion n’est pas instrumentalisée dans ce conflit, elle est l’essence même de ce conflits. In Summa : les chiites pour les sunnites sont des hérétiques, et les sunnites pour les chiites sont des imposteurs,  ça ne date pas d’aujourd’hui. C’était écrit sur les étoiles que les assassins des petits fils du prophète de l’islam connaitront la vengeance des chiites.

        Dans ce conflit, comme en syrie et en irak et ailleurs, c’est une histoire de leadership islamique,

        Le tort des occidentaux, c’est d’avoir mis leur nez là-dedans. Car quoi qu’ils fassent, les simplistes verront toujours pas plus loin que leur nez pour les charger


        • cathy cathy 26 septembre 2016 10:01

          Vous n’êtes vraiment pas reconnaissants envers l’Arabie, ils vous construisent des mosquées à travers le monde, sur toute la terre, vous n’êtes vraiment pas reconnaissants.


          • Massada Massada 26 septembre 2016 10:05

            C’est la poursuite de l’interminable conflit entre les sunnites et les chiites, il ne s’agit pas de guerres civiles : les frontières tracées par les Européens ne concernent pas les Arabes.
            Cette guerre a quatorze siècles.


            • cathy cathy 26 septembre 2016 11:34

              Massada

              Oui j’ai remarqué que les musulmans se servent beaucoup de l’expression guerres civiles.

            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 2016 12:01

              @Massada

              il ne s’agit ni de guerres civiles ni de guerres religieuses, mais de guerres coloniales.

            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 2016 12:04

              @Jeussey de Sourcesûre

              d’ailleurs, les Israéliens qui ne s’embarrassent pas de langage « politique ment correct » appelle les territoires conquis et occupés « colonies » !

            • Massada Massada 26 septembre 2016 12:51

              @Jeussey de Sourcesûre
               
              FAUX !
              Le terme exact est « Israeli settlement » qui se traduit par « implantation », ou « avant-poste », mais on refuse le terme utilisé par ma France de colonie qui a un sens péjoratif et fait référence, dans la mémoire collective, à la colonisation européenne !!!
               
              Les implantations israéliennes en Judée-Samarie ne sont pas des colonies. La présence juive dans la région s’est poursuivie sans discontinuer depuis plus de 3000 ans. Il s’agit de localités juives en territoire à majorité arabe de même qu’il existe des localités arabes en Israël.
               
              Mais je ne doute pas que vous continuerez a utiliser le terme de colonie puisque votre objectif est le combat contre Israel, la vérité n’étant que secondaire pour vous, seul compte la propagande.


            • Massada Massada 26 septembre 2016 13:00

              @Jeussey de Sourcesûre
               
              Faux !
               
              Il s’agit bien d’une guerre religieuse entre sunnites et chiites
              La guerre au Yemen met face à face, derrière les milices locales des deux camps, les deux grandes puissances rivales au Moyen-Orient, l’Arabie saoudite et l’Iran.
               
              C’est depuis le début de notre septième siècle que Sunnites et Chiites se livrent une guerre sans pitié.
               
              En Europe il semble particulièrement incompréhensible de se battre « encore » pour des religions, ces dernières ayant pratiquement tout perdu de leur influence sur l’Etat mais c’est loin d’etre le cas au MO.
               
              Pour tous les musulmans du Moyen-Orient, il ne s’agit pas de conflits mais bien DU conflit entre sunnites et chiites qui se prolonge et ne se terminera que par l’écrasement définitif de l’un des deux camps.


            • philouie 26 septembre 2016 13:02

              @Massada
              Non, ça se terminera par l’écrasement définitif du fouteur de merde qu’on appelle Israël.


            • cathy cathy 26 septembre 2016 14:35

              @philouie
              L’islam aura toujours des ennemis à abattre, même les musulmans sont des ennemis.


            • zak5 zak5 26 septembre 2016 15:34

              @Cathy

              L’islam aura toujours des ennemis à abattre, même les musulmans sont des ennemis.

              Vous pouvez même dire, les islamistes sont des ennemis : rappelez vous les guerres entre les talibans et l’alliance du nord, ou encore plus net, entre le Hezb el islami ( hakmatyar) et les talibans alors que l’Afghanistan venait de se débarrasser des soviétiques

              c’est ce que l’on appelle « la confrontation permanente ». L’islamisme, c’est la confrontation permanente


            • philouie 26 septembre 2016 15:49

              @cathy
              L’islam aura toujours des ennemis à abattre, même les musulmans sont des ennemis.
               
              pour quoi dites vous-cela. L’islam est une religion de paix qui respectent la diversité.
              ça ne signifie pas qu’il n’y a pas de guerre en pays islamique, mais c’est parce que les musulmans restent des humains.


            • Ouam Ouam 26 septembre 2016 18:58

              @philouie

              « ....Non, ça se terminera par l’écrasement définitif du fouteur de merde qu’on appelle Israël.... »

               

              Ca je n’en doutes pas du tout venant d’un muslim comme toi de l’oumma des 2 millards de muslims...

               

               Israël est un des seuls endroits ou regne une démocratie (ou quelque chose qui y ressemble, cad l’inverse d’une théocratie) sera certainement écrasé à la fin par la guerres de ventres.

               

              Comme le sera certainement aussi une bonne part de l’europe, la France en tête.

               

              Et dès que en France :

              Les juifs, puis les chrétiens, les boudhistes, protestants et ces chiens d’athés bien sur en seronts reduits à la part de misère qui leur est due (cad 7 pieds sous terre), cela sera comme au yémen ou en irak ou en..., le muslim n’ayant plus de non muslim à exterminer reprendra ses guerre d’entre soi.

              La boucle sera bouclée... jusqu’au prochain nouveau type de peuple à extreminer....


            • philouie 26 septembre 2016 19:06

              @Ouam
               Israël est un des seuls endroits ou regne une démocratie
               
              Non Israël est un pays qui sème la mort et la désolation.
              Il n’a aucun avenir, Dieu est du côté de la vie et non de la mort.


            • Ouam Ouam 26 septembre 2016 19:12

               @philouie :

              « pour quoi dites vous-cela. L’islam est une religion de paix qui respectent la diversité. »

               

              Whouhihi houhouh hihih hihihahahihihi...houhouhhihihihi celle ci c’est trop

              (roulage de rire par terre avec ppip sur soi)

               

              Tu devrais devenir humoriste Phillouie, par moment t’est trop drole..

              https://en.wikipedia.org/wiki/Islam_by_country

              Afghanistan : Musims 99.8%

              Algéria : 99%

              Azerbaijan : 99%

              Comores : 99%

              (etc...)

              trop fort ta diversité smiley smiley

               

              Tu va nous expliquer que c’est parce que l’islam c’est zarma whoulla trop bien que il n’y à meme pas 1% de chiens d’infidèles (et le reste y compris meme les yézidies sonts massacrée)

              Phillouie, le nouveau d’jamel boubouz du rire smiley , inc’h allah


            • philouie 26 septembre 2016 19:19

              @Ouam
              Le monde musulman est une mosaïque, si tous partage la même fois, ils sont divers dans leur coutume et dans leur langues.
              Unité et diversité.
              Rien à voir avec le modèle américain dans lequel il faudrait tous devenir Smith, manger macdo et boire Coca.


            • Ouam Ouam 26 septembre 2016 19:19

              @philouie :

              « ....Dieu est du côté de la vie et non de la mort... »

               

              Il est alors plus que temps de l’expliquer a tes nombreuxs cousins et ouauilles qui pratiquent la muslimitude !! 

              Parce que que lorsque ton dieu prends une carte du monde et qu’il regarde ou :

              il y a des guerres, la mière ou l’obscurantsisme crasse... il trouve ses ouailles.

               

              Je comprends qu’il soit faché apres vous !

              (Ne me remercie pas phiillouie, c’est inutile smiley )



            • philouie 26 septembre 2016 19:23

              @Ouam
              tiens donc, est-ce la Libye qui a attaqué la France, Est-ce l’Irak qui a attaqué les USA, est-ce la Sirye qui fait la guerre au terroristes de la CIA ?
              non. la vérité est que s’il y a des guerres dans des pays musulmans c’est par la faute de ces chiens d’américains.
              Cessez vos crimes, ce sera mieux pour tout le monde.


            • Ouam Ouam 26 septembre 2016 19:23

              @philouie

              « Rien à voir avec le modèle américain dans lequel il faudrait tous devenir Smith, manger macdo et boire Coca. »

              Ben je parie qu’il existe plus de 1% des ricains qui ne mangent pas de macdo et ne boivent pas de coca

              (et de plus ils ne sonts pas exterminés comme des chiens si ils n’en consomment pas)

               

              Phillouie .... tu t’enterre sévere, t’est encore trèèèsss fatigué, arrette les prières, fait une pause...

              ca niques les neurones de se congner trop la tete sur la tapis smiley


            • philouie 26 septembre 2016 19:30

              @Ouam
              il faudra un jour que tu te laves les yeux de la merde et que tu regardes le monde et ce que sont en train d’en faire les américains et leurs amis.
              Ils détruisent les cultures, ils détruisent les peuples, ils n’amènent que le divertissement et la prostitution. Ces gens sont en train de détruire de le monde, il le font avec leur fric, avec leurs armes, avec leurs putes.
              c’est ça le sionisme, le pognon comme moyen de tout laminer.


            • Ouam Ouam 26 septembre 2016 19:54

              @Phillouie :

              Tu en à mis du temps à te rendre compte que l’occident n’est que prostitution, luxure et ivresse.

              Ici nous ne sommes pas des croyants invétérés, mais des carthésens (cad les croyances et les postulats non démontrés n’ont pas valeur)

              Tu comprends ceci ?

               

              Tu vois bien qu’il te faut partir de ce monde affreux, et rejoindre ton grall ou la croyance et muslimitude règne en maître... par exemple la :

              https://www.tripadvisor.fr/Flights-g293993-Mecca_Makkah_Province-Cheap_Discount_Airfares.html

               

              Je te prendrai bien l’aller simple mais ne connaisant pas le nombre de ton immense fammille muslim (style couly bali ?).... louer l’avion entier ou la moitié de celui ci ?  smiley

              Tu a une 50eme de pays au choix... royalisimme (enfin muslimissime plutot pardon) !

               

              Par contre ne fait pas comme en egypte, préviens tes freres muslims qu’ils ne plastiquent pas ton propre vol smiley

               

              PS

              tu connais la différence entre une pute et l’islam au fait ?


              • philouie 26 septembre 2016 19:58

                @Ouam
                pourquoi veux-tu m’envoyer dans le pays du pétro-dollars ?
                tu n’as pas compris que l’AS, le Qatar et Daesh, c’est cette même américano-sionsite qui détruit le monde ?


              • Ouam Ouam 26 septembre 2016 20:15

                @philouie

                parce que c’est le 5eme pillier de ta muslimitude la bonne blague !

                tu va pas commencer à cracher aussi sur les tiens, ca ne se fait pas !

                D’un coup j’ai un (sérieux) doute sur ta muslimitude.


              • zak5 zak5 26 septembre 2016 20:21

                @philouie
                tu n’as pas compris que l’AS, le Qatar et Daesh, c’est cette même américano-sionsite qui détruit le monde ?
                arrête ton charrue, l’arabie saoudite est la Qibla des musulmans, et les saoudiens sont les gardiens des lieux saint de l’Islam. cette année il y a eut plus de 2 millions de pèlerins du monde entier en arabie saoudite pour le Hadj, sans compter la Oumra ou des millier de musulmans se déplacent en AS tout le long de l’année pour laver leur pécher et faire des emplettes pour l’occasion . Le fric que les musulmans du monde entier versent aux saouds pour se prosterner devant le cube maçonné est une véritable manne pour les saouds


              • MAIBORODA MAIBORODA 27 septembre 2016 08:20

                Cris d’orfraie des Occidentaux atlantistes s’élevant contre les massacres de civils en Syrie.
                Silence sépulcral s’agissant du massacre permanent de civils par l’Arabie saoudite au Yémen.
                Indignation à géométrie variable.

                • zak5 zak5 27 septembre 2016 10:13

                  @MAIBORODA
                  tout a fait
                  et on veut accuser l’Iran de crime de guerre en Syrie


                • ENZOLIGARK 27 septembre 2016 08:43

                  ( la Фoto ) ... , ... The Kids Aren ’ t Alright [ Music / VIDEO en VO by The Offspring ] . ... АФФ ИСС ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès