• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le revirement polonais pour l’achat de sous-marins Scorpène...

Le revirement polonais pour l’achat de sous-marins Scorpène...

Le gouvernement polonais a sollicité la DCNS pour la fourniture de trois sous-marins Scorpène 2000, des corvettes Godwin 2500, et des dragueurs de mines pour un contrat estimé à plusieurs milliards d'euros assortie d'une fabrication locale et d'un transfert de technologie..., alors que son vice-ministre de la Défense a déclaré en octobre 2016 : «  Ce sont les gens [les Français] à qui nous avons appris il y a quelques siècles à manger avec une fourchette, ce qui explique peut-être leur comportement aujourd'hui » ; déclaration faisant suite à l'annulation de l'invitation officielle adressée à Varsovie au salon Naval du Bourget en rétorsion à l'’annulation du contrat signé avec Airbus Helicopters pour la fourniture de 50 Caracal d'un montant de plus de 3 milliards d'€.

La francophilie polonaise a vécu. Après avoir été membre du Pacte de Varsovie et nous avoir espionné (réseau Z), espérons que l'engagement polonais auprès de l'OTAN est plus fiable et sincère que les contrats que la Pologne signe avec leurs partenaires, à moins d'en revenir à la politique de la marine à voile et à vapeur ;-)). La Pologne qui consacre 2.1 % de son PIB au budget de la défense, participe au renforcement du verrou maritime nord-ouest de l'OTAN, mais la doléance n'est pas dénuée d'arrière pensée mercantile. La Pologne espère mutualiser sa demande d'achat (programme Orka) avec celle de la Norvège qui souhaite, de son côté, acquérir six sous-marins...

Au début des années cinquante, l'URSS était quasiment absente des mers et océans. Il faut attendre 1956 pour que les thèses de l'amiral Gorshkof sur l'importance d'une puissance maritime, soient suivies d'application. Au début des années soixante, la flotte soviétique reste encore cantonnée à proximité de ses côtes, en 64 une escadre soviétique permanente s'installe en Méditerranée, quatre ans plus tard elle est pénètre en Océans Indien, et en 74, la marine soviétique est présente sur toutes les mers et océans du globe.

L'URSS est enclavée entre l'Arctique et l'Asie méridionale, et ses débouchés maritimes sont limités. Pour rejoindre l'océan Atlantique, elle se doit de franchir les détroits des pays baltes et emprunter la mer de Norvège - l'accès à l'océan Pacifique passe par la mer du Japon - l'océan Indien lui est accessible par le canal de Suez et le Golfe d'Aden - la mer Noire reste tributaire de la mer Méditerranée. La flotte de la Baltique (Leningrad) et celle de la mer Noire à Sébastopol (Crimée) sont tributaires des détroits. Seule la flotte du Nord (Mourmansk), et dans une moindre mesure, celle du Pacifique (Vladivostok), peuvent être considérées comme de véritables flottes océaniques de par leur force et leur emplacement donnant accès à la haute-mer. Les flottes de la mer Noire, de la Baltique et la flottille de la Caspienne n’ont qu’une importance régionale et la dispersion des flottes s'oppose à des actions communes rapides.

Au vu de ces quelques éléments, on comprend l'importance de : souveraineté, de la géographie, de l'hydrographie, de la météo, des réserves halieutique, énergétique (l’océan Arctique, avec 2 millions de km² non attribués, représente 30 % de réserves mondiales de pétrole !) et des accords politiques. Ce n'est pas sans arrière pensée qu'une expédition russe a planté, le 2 août 2007, un drapeau sous le pôle Nord. Des zones entières sont disputées entre la Russie, le Canada, les États-Unis, la Norvège, le Danemark et le Groenland. L’intérêt stratégique du verrou Arctique Nord-Ouest (13 500 km) reliant les mers de Béring et du Labrador s'est renforcé avec la fonte de la calotte glacière qui a ouvert une nouvelle voie. La présence de bases russes en Arctique lui permet d'augmenter le rayon d'action de sa flotte.

La zone scandinave délimitée par la Baltique (bordée par : la Finlande, la Suède, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, l'Allemagne et le Danemark), la mer de Norvège, et la mer de Barentz, représente le point névralgique du flanc Nord-atlantique, et la Pologne pourrait représenter une force d'appoint. En mer Baltique, la flotte est obligée d'emprunter le Sund et les détroits situés entre le Danemark et la Norvège, et plus au nord, l'océan Arctique recouvert une grande partie de l'année par la banquise, où seuls les sous-marins peuvent y opérer en permanence, la flotte de surface se devant d'emprunter le canal de Barentz baigné par le Gulf Stream. Il n'est donc pas étonnant que les Russes misent sur leurs SNA et SNLE, pour accéder à l'océan Atlantique, dont le taux de disponibilité et de rotation reste très faible, aux environs de 10 % contre 50 % pour les États-Unis.

Si la Russie est devenue la deuxième puissance navale, elle a perdu dans les années quatre-vingt-dix : 80 % de ses SNLE, 50 % de ses bases, 40 % de ses navires, et accumule les incidents et retards de mise en service de ses bâtiments. Les « Faucons » entendent-ils renouveler le coup de poker de la Guerre des étoiles qui a contribué à l'implosion de l'URSS ? La Russie de Vladimir Poutine s’est lancée dans un programme de modernisation qui a englouti près de la moitié du budget dans la construction de trois sous-marins de la classe Borei, du missile intercontinental Boulaya, et la modernisation des sous-marins Delta IV (missile Topol-M) ! Les dépenses sont soutenables en fonction des revenus tirés des hydrocarbures, car la moindre baisse d'un dollar sur le baril d'or noir entraîne une perte d'un milliard de dollars...

 

Documents joints à cet article

Le revirement polonais pour l'achat de sous-marins Scorpène...

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 30 janvier 16:57

    Les dirigeants polonais actuels ont autant de soucis se faire que les dirigeants ukrainiens. L’ère Soros-Clinton est terminée et l’ère Trump ne leur offrira pas les mêmes soutiens. Tout comme l’Union Européenne. Ils ont mangé leur pain blanc. Ils n’ont plus qu’à aller pleurer chez Merkel. Leur problème, c’est qu’ils ont la même aversion pour les Allemands que pour les Russes. Mais cela ne nous regarde pas !


    • Alren Alren 30 janvier 17:37

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il est clair que la demande de transfert de technologie de dirigeant polonais francophobes ne doit pas être satisfaite : incapables de l’utiliser pour eux-mêmes, ils s’empresseraient de la transmettre gratuitement aux USA.
      Or et bien que cela soit soit couvert par le secret militaire, après des débuts difficiles avec le Redoutable, nos ingénieurs sont maintenant à la pointe mondiale sur les sous-marins.
      Et nous devançons certainement les USA dans ce domaine comme dans d’autres, n’en déplaise aux déclinistes anti-français.
      Leur faire cadeau de notre avancée pour un contrat avec les Polonais serait un très mauvais calcul : ceux-ci pourraient dénoncer les contrats une fois le transfert technologique effectué.
      Les dédits pouvant être réglés sous la table par les bénéficiaires du transfert ... dans l’attente d’une commande polonaise.


    • François Vesin François Vesin 30 janvier 17:59

      @Jeussey de Sourcesûre

      ...et puis, avant d’aller sous l’eau pour jouer à la guerre,
      ils feraient mieux de payer correctement leurs plombiers !!!

    • Clocel Clocel 30 janvier 19:21

      @Jeussey de Sourcesûre

      Pauvres polonais, ils vont encore devoir charger la panzerdivision avec leur cavalerie...

      Une bonne nouvelle pour Findus, on va récupérer de la viande hachée de cheval pour pas cher... smiley


    • leypanou 30 janvier 17:15

      Quel est le but de l’article : sur 5 paragraphes, 4 parlent de l’URSS ou de la Russie ? Quel est le lien avec le titre de l’article ?


      • titi 31 janvier 11:58

        @leypanou

        En effet... on parle d’achats de sous marins par les Polonais, et on termine par l’arctique et la route du Nord...

        Je ne pense pas que les polonais projettent d’y envoyer des brises glace ?


      • Doume65 30 janvier 17:28

        « L’URSS est enclavée entre l’Arctique et l’Asie méridionale »
        On a connu pire comme « enclavement ». Par exemple, les USA sont enclavés entre le Pacifique et l’Atlantique smiley

        « La Russie a perdu dans les années quatre-vingt-dix : 80 % de ses SNLE, 50 % de ses bases, 40 % de ses navires, et accumule les retards de mise en service de ses bâtiments. Les « Faucons » entendent-ils renouveler le coup de poker de la Guerre des étoiles qui a contribué à l’implosion de l’URSS ? »

        Je suppose que les « Faucons » dont il est question sont ceux du Pentagone et non pas des russes ?


        • troletbuse troletbuse 30 janvier 18:56

          Voilà à quoi sert l’argent donné par l’europe, en plus du plombier polonais. Vive l’europe


          • Trelawney Trelawney 31 janvier 07:45

            La Politique polonaise se fait à coup de valises de billets. Vous allez me dire qu’en France c’est aussi le cas. Mais à l’inverse de la Pologne, en France c’est extrêmement localisé et le canard de ce mercredi en montrera un exemple avec Fillon et sa société de conseil.

            En Pologne c’est monnaie courante et c’est pour cela qu’on ne peut vraiment savoir leurs intentions, car le polonais ne le sait pas lui même.
            Le fait est que l’Otan va disparaitre à cours terme, non pas parce que les USA de Trump le souhaitent, mais parce que l’Europe s’organise pour cela. Tous les pays de l’UE (à l’exception de l’Angleterre) doublent leur budget armement. Dans ce contexte, le polonais « financièrement » proche des USA aura du mal à renouer des alliances en Europe pour calmer les intentions russes. 
            S’il faut choisir le maintient de bonnes relations avec les russes au détriment des polonais, la France va mettre moins d’une seconde à prendre sa décision et l’Allemagne aussi

            • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 10:37

              @Trelawney. Une mauvaise nouvelle pour toi : la paranoïa se soigne très mal. Les pharmaceutiques n’ont pas encore trouvé, ni même tellement cherché, une thérapeutique qui soit chimique.


            • Trelawney Trelawney 31 janvier 15:16

              @JC_Lavau
              Jc Lavau écrit : «  J’ai depuis dépisté nombre de fraudes, d’intox, et de crimes parfaits. 
              D’habitude, les boucs émissaires et les souffre-douleurs, on les suicide avant qu’ils aient pu parler, et encore moins écrire. »

              Et il me dit : « la paranoïa se soigne très mal »
              Ben t’en est la preuve mon gars. smiley

            • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 19:45

              @Trelawney. Relire le théâtre de Luigi Pirandello.
              Croyant naïvement les résumés journalistiques, je m’imaginais qu’il décrirait directement le supplice de vivre avec une épouse paranoïaque, qui l’accuse constamment de toutes sortes de turpitudes. Nenni, galantuomo, Pirandello transpose en ne présentant au public que des délires à deux. Ceci dit, au bout de quelques années, Antonietta finit par être déposée dans un hôpital psychiatrique, où elle survivra à Luigi un joli paquet d’années.


            • placide21 31 janvier 08:46

              J’ai travaillé de 2000 à 2015 avec un polonais : Il avait un complexe de supériorité vis a vis des Français ; une collégue est partie travailler en Pologne et en est revenue catastrophée : Ils n’avaient d’yeux que pour les USA et nous prennent pour des « caramels mous » .


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 13:29

                @placide21

                peut-être qu’ils avaient bien (un peu) raison ?

                Si on ne se respecte pas nous-mêmes, pourquoi les autres le feraient ?


              • wesson wesson 31 janvier 11:20

                Nous avons avec la Pologne un historique tout à fait édifiant, que l’on peut résumer en 2 mots : pas fiables.


                Ennemi héréditaire de la Russie, la Pologne n’as eu de cesse de trahir les alliances qui lui auraient été profitables pour se jeter dans des alliances qui lui sont suicidaires.

                Ainsi on oublie par exemple que dès l’arrivée au pouvoir des Nazis, les premiers à se précipiter pour signer un pacte de non agression avec eux furent les Polonais. 

                Pire : lorsque l’Allemagne fit état de ses prétentions à annexer les Sudètes, la Pologne refusa catégoriquement que l’armée soviétique puisse traverser son territoire. Cette décision fut effectivement essentielle dans la décision catastrophique que prirent la France et l’Angleterre lors des accords de Munich, de laisser les Nazis dépecer la Tchékoslovaquie sans même avoir à livrer combat pour ce faire. 

                De toute l’histoire de la Pologne indépendante, nous n’avons jamais réussi à nouer avec eux une relation de confiance, un accord qui ne fut pas dénoncé. Et force est de constater que en 2017, le leadership Polonais est toujours aussi catastrophique. Complètement versé dans la bigoterie et le catholicisme intégriste, il n’existe tout simplement plus de Gauche du tout en Pologne, et les députés simplement de Droite y rasent les murs car considérés comme trop mous. Ils sont dans l’Europe bien plus la chose des Américains que ne le sont même les Anglais.

                Nous n’avons vraiment rien à faire avec ce pays là et sa population avec laquelle nous avons bien moins de rapport, de familles communes et d’affinités culturelles que avec n’importe quel pays d’Afrique du Nord. 

                • jmdest62 jmdest62 31 janvier 13:48

                  @wesson
                  Salut
                  Merci pour cette piqûre de rappel.
                  Et dire que certains veulent supprimer l’enseignement de l’histoire .
                  °
                  « et les députés simplement de Droite y rasent les murs car considérés comme trop mous. »
                  Pensez vous qu’il y ait , là , matière à reconsidérer l’appartenance de la Pologne à la grande famille de L’UE dont les valeurs ..(.tout ça ,tout ça ) ?
                  °
                  @+


                • Et hop ! Et hop ! 31 janvier 15:35

                  @wesson : «  Nous n’avons vraiment rien à faire avec ce pays là et sa population avec laquelle nous avons bien moins de rapport, de familles communes et d’affinités culturelles que avec n’importe quel pays d’Afrique du Nord. »


                  Les Francs venaient de la rive gauche de la Vistule, donc de Pologne, Galatz et la Galatie sont des lieux dont l’origine veut dire gaulois ou Celte. 

                  Les Polonais n’avaient aucune raison de faire confiance à l’URSS qui ont sauté sur la première occasion de les envahir en 1939, et pour finir c’est par la Grande Bretagne qu’ils ont été trahi deux fois : 
                  1°) avant la guerre en les assurant qu’ils pouvaient refuser tout accord avec l’Allemagne parce que l’armée anglaise viendrait les protéger (ce qui était totalement impossible) contre l’invasion allemande ET russe, 
                  2°) à la libération en abandonnant la Pologne à la domination de l’URSS.


                • LE CHAT LE CHAT 31 janvier 16:11

                  @wesson
                  Dans le Nord pas de Calais , 10% de la population a des origines polonaises , en Lorraine il y en a beaucoup aussi ! les polonais se sont très bien intégrés ,eux !

                  et Marie Curie elle venait de où au fait ?

                  j’ai beaucoup plus d’affinité avec les polonais catholiques qu’avec n’importe quel nord africain !


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 18:36

                  @LE CHAT

                  vous parlez pour votre cas personnel smiley ?


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 18:37

                  @Olivier Perriet

                  je veux parler des origines polonaises.


                • LE CHAT LE CHAT 1er février 09:31

                  @Olivier Perriet

                  Non , je suis un produit pur Chti des Flandres , perso je me sens plus proche culturellement d’un belge que d’un Provençal ou d’un Corse , alors pour moi l’Afrique du Nord ......

                  petit fils de mineur lensois , je peux te dire que des noms finissant par ski dans le 59-62, il y en a à la pelle , dont mon ex belle soeur


                • aimable 1er février 10:48

                  @LE CHAT
                  et ces Français là, n’ont jamais craché dans la soupe !


                • moussars 31 janvier 12:30

                  Rappelons son entrée dans l’Europe. Avec l’argent européen (nos impôts donc), la Pologne s’est dépêchée, sans vraiment d’appel d’offres sérieux, d’acheter notamment les avions militaires américains au détriment des avions français, allemands ou suédois...
                  Et qui pilotaient la transaction du côté amerlocque ? Brzezinski assisté d’une certaine... Lagarde. De mon temps, on fusillait pour moins que ça. En récompense, elle reviendra en France pour être nommé à Bercy, nommé par le père d’un cadet d’une école militaire américaine, afin de définitivement asservir notre pays aux ricains...
                  En remerciement, elle sera nommée au FMI et fera un pied de nez à la justice français et aux Français dans le dénouement de l’affaire Tapie-Sarkozy-Lagarde et autres arbitres privés qui n’ont pas plus de prison...



                  • Jelena Jelena 31 janvier 12:53

                    La France c’est le caniche des israelo-saoudiens.
                    La Pologne c’est tendance « catholique intégriste ».
                     
                    Entre ces 2 pays, ça ne peut pas être « une histoire d’amour ».


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 13:28

                      @Jelena

                      Ne reste de digne que la Serbie, qui chante les pieds dans la m... ?


                    • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 14:10

                      la Papouasie va leur construire leurs sous marins , les Inuits sont déjà en train de plancher sur notre futur porte-avions réclamé par certains de nos politiques ..... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès