• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Juppé et l’âge de la retraite...

Juppé et l’âge de la retraite...

JPEG

Un moment fort, ce jeudi 6 octobre, dans l'Emission politique présentée par David Pujadas et Léa Salamé... en toute fin d'émission, c'est le moment de l'intervention de Charline Vanhoenacker, la chroniqueuse s'adresse à Alain Juppé : "Vous proposez la dégressivité des allocations chômage et la progressivité du report de la retraite... Vous êtes pour la retraite à 65 ans... sauf pour vous."

 

Quelques minutes auparavant, Alain Juppé était interrogé par le journaliste Karim Rissouli sur l'âge auquel il a, lui-même, pris sa retraite, il s'était, d'abord, défilé, en répondant vaguement : "à l'âge légal, quand je suis parti..." "vers 57-58 ans ?" insistait, alors, le journaliste... Même réponse : "à l'âge légal..." Finalement Alain Juppé avouait : "J'ai eu ma retraite de parlementaire à 58 ans, et ma retraite d'inspecteur des finances, à 57 ans..." 

Une réponse, on le voit, obtenue à l'arraché, comme si cet homme politique avait eu quelque honte à avoir pu profiter si tôt de ses retraites.

On est bien, là, face à l'inconscience et la légèreté des hommes politiques : Alain Juppé veut imposer pour tous les travailleurs la retraite à 65 ans, alors qu'il a lui-même bénéficié de conditions beaucoup plus avantageuses, cumulant même les retraites.

On perçoit une forme d'indifférence et d'éloignement des hommes politiques, ces nantis de la République.

Sont-ils capables d'imaginer la fatigue d'un maçon, d'un chauffeur de poids lourd, d'une caissière, d'un enseignant, dès 60 ans ? 

Sont-ils capables de concevoir l'usure de salariés qui triment une longue partie de leur vie, parfois, pour des salaires de misère ?

Ils vivent dans une bulle, séparés et coupés du monde...

La retraite à 65 ans n'est-elle pas une aberration, dans un monde où le travail se raréfie, où les robots supplantent de plus en plus les hommes ?

Alors que les jeunes ont des difficultés à trouver du travail, il faudrait que les gens partent si tardivement à la retraite ?

De plus, à partir de 60 ans, les pathologies se multiplient, et de nombreux travailleurs connaissent des difficultés de santé.

On ne cesse de faire régresser les droits des travailleurs, au nom de la mondialisation, du nivellement par le bas, alors que les hommes politiques conservent, eux, tous leurs privilèges.

On voit bien, d'ailleurs, la gêne d'Alain Juppé quand on l'interroge sur sa propre retraite, on voit bien qu'il n'a pas envie de dévoiler les avantages dont il a lui-même bénéficié.

Pourquoi ces reculades sur des questions concernant la retraite personnelle d'Alain Juppé ?

Pourquoi ces hésitations ?

Les hommes politiques sont, incontestablement, des privilégiés, totalement coupés des réalités du monde du travail. 

JPEG

 

L'Emission politique : vers 2 heures, une minute...

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/l-emission-politique/l-emission-politique-du-jeudi-6-octobre-2016_1848299.html

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/10/juppe-et-l-age-de-la-retraite.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Etbendidon 8 octobre 2016 09:46

    Et si Juppé au lieu de politicarder se mettait à écrire des articles sur AGORAVOX en nous relatant toutes ses aventures politicardes
    Ouah je rêve
     smiley


    • flourens flourens 8 octobre 2016 09:52

      ben l’auteur a tout faux concernant le travail des vieux prenant le travail des jeunes, rocla et spartacus vous expliqueront que plus tu travailles plus il y a de travail, c’est une évidence
      et pour ce triste sire de Juppé, personne dans l’émission ne lui a demandé que pour mettre ses paroles en accord avec ses actes de rembourser ce qu’il a touché de retraite de 57 ans à 65 ans, là il serait crédible, sinon ce n’est qu’un vulgaire assisté et parasite, de plus il a pris sa retraite de fonctionnaire alors qu’il n’a jamais bossé comme tel, il devrait donc y renoncer, comme l’aurait sans doute fait son grand héro Charles De Gaulle, mais n’est pas De Gaulle qui veut, un nain ne peut pas être un grand homme


      • rosemar rosemar 8 octobre 2016 10:11

        @flourens

        Du travail ? Il y en a de moins en moins, comme je le dis dans l’article.
        Le programme de Juppé est ultra-libéral, comme celui de Sarkozy.

      • philippe baron-abrioux 8 octobre 2016 11:18

        @flourens

        BONJOUR,

         il a pris sa retraite de fonctionnaire alors qu’il n’a jamais bossé comme tel,

         il a été inspecteur général des finances et donc fonctionnaire .

         bonne journée !

         P.B.A


      • ENZOLIGARK 8 octobre 2016 11:25

        @rosemar ... , Bonghjornu , ... Laisse Pas Trainer Ton Fils [ Music / video by NTM ... ] . ... АФФ ИСС ...


      • flourens flourens 8 octobre 2016 11:44

        @philippe baron-abrioux
        fonctionnaire détaché, on ne l’a jamais vu dans les locaux de l’inspection des finances, je maintiens qu’il n’a jamais travaillé comme tel, et ce triste sire a bénéficier de tous les avantages de la République qu’il refuse aux autres


      • flourens flourens 8 octobre 2016 11:49

        @rosemar
        certes mais ce n’est pas la théorie de certains comme rocla et spartacus qui disent qu’il faut travailler 45h (payés 35 bien sur) et jusqu’à 70 ans pour faire baisser le chômage, soit l’axiome plus on travaille, plus il y a de travail CQFD


      • rosemar rosemar 8 octobre 2016 13:32

        @flourens


        Il n’aurait jamais travaillé à l’inspection des finances ? C’est sûr ?
        Un triste sire, cette expression lui convient bien.

      • rosemar rosemar 8 octobre 2016 13:42

        @flourens

        Un article intéressant, sur le sujet :



      • Luniterre 8 octobre 2016 15:05

        @flourens

         « ben l’auteur a tout faux concernant le travail des vieux prenant le travail des jeunes, rocla et spartacus vous expliqueront que plus tu travailles plus il y a de travail, c’est une évidence »

        Dans un autre article vous postez :

        flourens 7 octobre 12:05

        « face au Bengladesh, la France ne sera jamais compétitive, donc, vive le niveau de vie du Bengladesh, c’est bien ça non ? »

         
        Ne voyez vous pas la contradiction ?
        L’augmentation de la productivité du travail réduit la quantité de travail nécessaire...
        Elle réduit aussi le prix de revient des produits...

        Mais moins de travailleurs, et moins payés, c’est aussi moins de "pouvoir d’achat", et déjà, pour certains produits et services, moins d’acheteurs, en fait...

        Pour tenir les marges de profit, il faut donc réduire encore, et finalement, délocaliser. Faire produire par les plus pauvres pour pouvoir vendre encore à ceux qui sont déjà en train de s’appauvrir...

        « Plus de travail » (pour ceux qui en ont déjà...), dans ce cycle, ne peut être que du travail sous-payé, et de moins en moins payé, et ne fera au mieux que retarder un peu le cycle de la crise.

        « Partager le travail », façon "Martine Aubry", ça ne peut pas marcher non plus, on l’a bien vu, dans cette logique de « rentabilité » financière.

        La vraie question est de produire en fonction des besoins réels, et non dans le but de maintenir des marges de profit exponentielles.

        Si l’on peut définir les besoins essentiels et partager le travail nécessaire pour les satisfaire, le problème du chômage ne se pose plus, et la notion de « rentabilité » devient simplement une notion d’équilibre de gestion (entre valeur-travail et valeur d’échange).

        C’est ce qui est rendu possible, plus facilement, avec les moyens productifs modernes, et les moyens d’échange et de communication actuels.

        « Travailler utile » ou « Travailler rentable » (au sens du profit), en réalité, ce n’est pas forcément la même chose...

        Ce n’est pas un choix de « Président », plus ou moins « fait » comme un vieux fromage, mais un choix de société.
        C’était la question posée, au fond, dans la lutte contre la « loi travail ».

        Un véritable socialisme du 21ème siècle reste à inventer.

      • philippe baron-abrioux 8 octobre 2016 15:30

        @flourens

         de nouveau ,
        « fonctionnaire détaché, » , certes mais avec ce statut , comme d’autres sont chargés de mission , assistants ou parlementaires , sans affectation ,en disponibilité , etc... et ils sont nombreux dans des cas équivalents dans à peu près tous les services de l’Etat .

         TRISTE SIRE , cela me fait penser à Yves Guéna , ancien maire de Périgueux , surnommé ’le chevalier à la triste figure " .

        bonne fin de journée !

         P.B.A


      • gogoRat gogoRat 8 octobre 2016 18:44

        @philippe baron-abrioux

         CQFD :
         ce candidat, pas plus qu’aucun autre, d’ailleurs, ne saurait être qualifié de libéral,
         l’idée d’une Droite en France n’est qu’une vue de l’esprit (plutôt tordue)
         
         Ceux qui vont chercher dans les caisses collectives autant les rentes qui assurent leurs vieux jours que les cadeaux qu’ils distribuent à certains entrepreneurs ... ne sauraient se réclamer du moins d’Etat et de la ’main invisible’ du marché.
         La main des apparatchiks (de Droite à Gauche, en passant par tous les bords) a été vue, la ficelle est éventée : qui croira encore que cette main est invisible dès lors qu’on voit bien que ce n’est pas celle du marché !


      • izarn izarn 8 octobre 2016 20:39

        @flourens
        Reculer l’age de la retraite n’a qu’un seul but, empecher une génération de la prendre dans l’immediat, ce qui comble par miracle le déficit des caisses de retraites.

        Ensuite notre société n’est pas basée en priorité sur le travail, ça c’était l’URSS, mais sur le commerce.
        De fait s’il n’y a moins de clients, travailler plus ne sert à rien. Et meme on licencie. C’est le fonctionnement de l’économie capitaliste.
        Par exemple il est inutile de fabriquer des TGV, si personne n’en achete....Or pourquoi on arrive plus à les vendre ?
        La est la question...


      • TotoRhino TotoRhino 8 octobre 2016 23:44

         @flourens
        Alain Juppé ? Celui qui a été condamné pour prise illégale d’intérêts et qui avait annoncé son intention de quitter la vie politique en cas de condamnation ? Crédible ? Lol !


      • 59jeannot 9 octobre 2016 07:55

        @philippe baron-abrioux
        comme Chirac qui touche une retraite de la « cour des comptes » alors qu’il n’y a jamais mis les pieds


      • Croa Croa 9 octobre 2016 11:22

        À izarn,
        Oui sauf que ce n’est pas un miracle, les caisse du chômage payent ce que les caisses de retraite ne payent plus en ce qui concerne les années en question. (Le déficit pourrait passer d’une caisse à l’autre.)
        Avec l’avantage de pénaliser le futur retraité en ce qui concerne les années suivantes ! (Puisque gagner ses droits en totalité devient plus difficile.)


      • Trelawney Trelawney 8 octobre 2016 10:25

        Charles De Gaulle qui a été élu président de la 5° république à l’age de 69 ans, vivait sur sa retraite de général de brigade et ne percevait pas d’argent en tant que président. Il se faisait un honneur de payer les repas de ses proches lorsque ceci dinaient à l’Elysée.

        Jusqu’à aout 2012, il n’y a jamais eu de règle écrite pour la rémunération d’un président. Chacun puisait dans la caisse de l’Elysée selon leurs envies. Mme Chirac avait une carte bleu de l’Elysée pour ses achats personnels. Mais le plus dépensier est sans conteste possible Valery Giscard d’Estaing. A son époque le train de vie de l’Elysée était 1.5 fois plus important qu’à l’époque de Sarkozy

        René Dosière (PS) a exigé, à l’assemblée nationale, un statut pour le président. Il est maintenant classé dans la catégorie dite « hors échelle ». et perçoit un traitement brut mensuel de 14910 euros. Son épouse ne recevra dorénavant plus rien sauf une garde pour sa sécurité.


        • Trelawney Trelawney 8 octobre 2016 10:33

          De Gaulle était âgé de 69 ans lorsqu’il a été élu président, Pompidou avait 58 ans (mais été très malade), Valery Giscard d’Estaing avait 47 ans (c’est le plus jeune président en exercice), Mitterrand avait 65 ans (et était aussi très malade), Chirac 63 ans, Sarkozy 52 ans et Hollande 58 ans.

          Si Juppé est élu président, à 72 ans il sera le plus vieux président en exercice


          • rosemar rosemar 8 octobre 2016 10:57

            @Trelawney

            Il faut espérer qu’il ne sera pas élu : son programme est anti-social, catastrophique pour les plus modestes.

          • Trelawney Trelawney 8 octobre 2016 11:39

            @rosemar
            son programme est anti-social, catastrophique pour les plus modestes.

            Pour ce qui concerne les plus modestes, Lepen, Juppé, Sarkozy, Macron, Hollande, et même Mélenchon aboutiront tous au même résultat. car le sujet est plus complexe que cela et ne dépend pas d’un simple programme politique qu’aucun n’est capable de mettre en application.

            La France est un pays qui s’endette d’année en année. Donc c’est un pays qui n’est pas capable de maitriser ses dépenses. Il n’est pas capable parce que les politiques ne le veulent pas, mais parce qu’on ne le peut pas. Et quand je dis « on », c’est nous tous français. Car si on veut limiter les dépenses, c’est moins de retraite, moins d’aides pour les plus modestes, moins d’hôpitaux, moins d’écoles etc. Et de cela on ne peut se le permettre

            On vit dans un pays qui a été formaté pour générer de la dépense et lorsque 60% du PIB sert à payer les dépenses de l’état, et que seulement 40% provient de l’activité du privé, il n’est pas réaliste de croire qu’on va payer moins d’impôts ou que les plus modestes seront préservés.

            Si jamais avec votre salaire de fonctionnaire vous roulez en Ferrari et habitez dans une maison avec piscine sur le cote d’azur. Et que vous faites tout cela à crédit. il ne vous faudra pas beaucoup de temps avant que vous explosiez en plein vol. Mais vous aurez arnaqué votre banque entre temps. C’est toujours ça de gagné


          • rosemar rosemar 8 octobre 2016 11:47

            @Trelawney

            Mais les politiques d’austérité n’ont pas fonctionné : le FMI lui-même l’a reconnu.

          • Trelawney Trelawney 8 octobre 2016 12:23

            @rosemar
            Lorsque l’on a plus les moyens de conserver notre train de vie, ce n’est pas une politique d’austérité, c’est tout simplement accepter de changer de train de vie


          • rosemar rosemar 8 octobre 2016 13:29

            @Trelawney

            Et c’est quoi, accepter de changer de train de vie ? Sacrifier la santé des gens, le secteur éducatif, accepter des régressions encore et toujours ? C’est inadmissible.

          • mmbbb 8 octobre 2016 14:09

            @rosemar facile a dire mais vous n’etes pas comptable Admettons que demain les creanciers perdent confiance et accordent des taux a 2 % , nous avons eu la judicieuse idee de privatiser la dette et nous dependons des marches Les interets de la dette en france sont de 45 milliards ne faites pas votre Chalot etre responsable de rien et surtout pas comptable Inadmissible ? les francais n ont jamais ete autant taxes ponctionnes saignes a vif . J’attendais ma compagne palce raspail a Lyon il y avait des roms qui me narguaient avec leur audi A 4 ras le bol d’etre pris pour un con et d’ etre obliger de tout accepter Votre ministere est le premier poste budgetaire arretez de nous faire chialer 


          • Trelawney Trelawney 8 octobre 2016 14:52

            @rosemar
            Changer de train de vie est toujours une régression. Quand une famille se retrouve au chômage, elle change de train de vie. Elle ne part pas en vacances. Elle revend sa seconde voiture etc etc etc.

            La France est arrivée à un stade où elle n’a plus les moyens de son train de vie. Seulement aucun français ne veut admettre cette situation. Certains disent que c’est la faute à l’Europe pendant que d’autres disent « y a cas prendre l’argent à ceux qui le planquent en Suisse ». Vous qui travaillez dans l’éducation nationale et qui faites plutôt du bon travail, vous ne pensez pas qu’au trésor public il en font autan ?. Bien sur qu’ils bossent d’arrache pied pour faire entrer le maximum d’argent dans les caisses. Et pourtant il en manque.

            Chaque mois on dépense 13 milliards d’euro pour payer les retraites et chaque mois les caisses de rentraites ne font enter que 11 milliards. Donc il nous manque 2 milliards supplémentaires par mois soit 15%. Et bien on va simplement taxer les retraite (CSG CRDS etc) à hauteur de 15%. Et les retraités perdront 15% de pouvoir d’achat. Et ca réduira la croissance d’autant et ça augmentera le chômage etc etc etc. Et si Juppé ou Mélenchon sont à l’origine de cette mesure et bien on les taxera d’anti-social


          • foufouille foufouille 8 octobre 2016 15:04

            @mmbbb
            si tu étais comptable, tu comprendrais que des dépenses inutiles, tu en as beaucoup.
            dont pas mal pour de grandes entreprises comme dassault.


          • foufouille foufouille 8 octobre 2016 15:07

            @Trelawney
            "Car si on veut limiter les dépenses, c’est moins de retraite, moins d’aides pour les plus modestes, moins d’hôpitaux, moins d’écoles etc"
            on va commencer par le RSI et la MSA qui sont en faillite depuis des dizaines d’années.
            en supprimant toutes les magouilles, dépenses somptueuses, la bulle immobilière agricole, etc.


          • Trelawney Trelawney 8 octobre 2016 15:14

            @foufouille
            on va commencer par le RSI et la MSA qui sont en faillite depuis des dizaines d’années.

            Si vous voulez et puis ensuite Agirc Arco et la SNCF et EDF etc etc etc. car il faut bien commencer par quelque chose


          • foufouille foufouille 8 octobre 2016 18:09

            @Trelawney
            la sncf et edf, c’est l’état qui est propriétaire. ce n’est pas la même chose qu’une caisse qui a toujours été en déficit par refus de cotiser plus et qui demande aux autres de payer.
            c’est normal qu’une entreprise paye ses cotisations ou que le patron veuille payer les dettes de son entreprise.


          • rosemar rosemar 8 octobre 2016 18:47

            @Trelawney

            Je ne remets pas en cause le travail du trésor public, mais on ne peut sans cesse demander des sacrifices aux plus démunis, alors que d’autres se gavent de privilèges ou font des dépenses inconsidérées, par exemple le gouffre financier d’Areva, entre autres.

          • izarn izarn 8 octobre 2016 21:12

            @Trelawney
            Ca c’est une description de la France qui date des années 60....
            Désormais dans l’UE, avec la libre circulation des capitaux, l’évasion fiscale est considérable.
            Attention ce n’est pas de la fraude, c’est légal ! Légalisé par les traités européens.
            Que les politicards tartuffes s’esbaudissent, c’est comique !
            Les chiffres il y a quelques années de l’évasion fiscale étaient supérieurs au cout de la dette dans le budget de l’état....Ce cout est désormais pratiquement identique au budget de l’éducation nationale (66 milliards) et presque deux fois supérieur au budget de l’armée....
            Si l’état ne peut pas boucler son budget c’est principalement du au cout de la dette et au fait que l’UE a autorisé l’évasion fiscale...Dite « optimisation fiscale »
            La démonstration magistrale c’est Apple qui ne payait quasiment pas d’impots, car implanté en Irlande...Mais il n’y pas que Apple, les banques par exemple, et leur shadow banking, OTC (Over the counter) C’est à dire transactions non déclarées au fisc....

            Donc le blabla UMPS sur les couts sociaux, ce que vous relatez, c’est de la foutaise....
            Remarquons au passage, que meme en payant que très peu d’impots les grosses sociétès se plaignent. L’Etat leur fourni désormais 40 milliards qui produit zéro emploi mais augmente les marges bénéficiaires. Mais meme ainsi l’économie de repart pas...
            Donc en effet le problème est compliqué, car nous sommes en dépression, et celle-ci est mondiale.
            C’est caché par la planche à billet, l’évasion fiscale, et c’est cela qui endette l’état. L’augmentation brutale de la dette par Sarkosy/Juppé était du au sauvetage des banques française dés 2009...
            Non depuis il n’y pas eu de reprise. Le BDI l’indique bien. La situation est mauvaise.

            Pour essayer de redémarrer :
            Il faut sortir de l’UE. Et controler les transferts de capitaux. Sans l’euro, financer l’état sera plus facile, meme si ce n’est pas une solution, mais un pis aller.
            Le pilier essentiel de l’UE ; c’est justement la libre circulation des capitaux.
            Comme dans l’UE cela n’est pas négociable ; seule solution :
            Frexit.


          • Croa Croa 9 octobre 2016 11:30

            À rosemar,
            Oui, «  il faut espérer.... » Sauf que beaucoup d’électeurs sont des beaufs !
            Beaucoup de « modestes » même sont des beaufs heureux de fournir le bâton qui servira pour les battre !  smiley 
            *
            De Gaulle avait raison « les Français sont des veaux ». Il est facile de mener les veaux à l’abattoir : Ne jamais oublier ça ! smiley


          • Aristide 9 octobre 2016 19:31

            @Trelawney

            Si Juppé est élu président, à 72 ans il sera le plus vieux président en exercice


            Non De Gaulle a été élu président de la République en 1965 à l’age de 75 ans. Il a gouverné jusqu’à la age de 79 ans en Avril 1969.

          • Trelawney Trelawney 10 octobre 2016 09:47

            @Aristide
            Il a été réélu en 1965, comme l’a été Mitterrand en 1988 à 72 ans. c’est vrai que lorsqu’il finira son mandat en 2022, il sera moins âgé que de gaulle et Mitterrand quand ils ont fini le leur


          • Aristide 10 octobre 2016 11:09

            @Trelawney

            Même lorsqu’ils l’ont commencé ....

          • mmbbb 14 octobre 2016 12:14

            @foufouille Rigolote Dassault est une entreprise privee et performante Si Dasault ne fabriquait pas d’avion de combat nous aurions des zincs americains qui d’ailleurs ne volent pas tres bien comme le F 35 ou l’avion Typhon europeen qui coute plus cher que le Rafale et de performance tres moyenne  Par ailleurs une grande partie de son activite concerne les avions civils de la classe des falcon et d’autre part l’electronique Dassault systeme soumis a la conccurence Si toutes les entreprise d’etat avait ce dynamisme nous n’ aurions pas besoin d’acheter des rames TVG pour les faire rouler sur des lignes normales ( une heresie ) afin de maintenir une entreprise comme Altsthom . Par ailleurs il y a toujours un consenus gauche droite pour maintenir l’independance militaire de la France et Mitterrand a adopte cette voie En france ou fusille tout ce qui marche c’est pour cela que ce pays a des perforamnces econiques extraordinaire . L etat avait subventionne l ordinateur TO7 a cout de millions Cet ordi finit sa vie dans les placards et Thomson ratait la micro informatique Thomson qui fabriquait des crans plat a disparue du marche L etat avait choisi le Minitel aussi . La critique est facile l’art est difficile 


          • philippe baron-abrioux 8 octobre 2016 10:54


             BONJOUR Rosemar ,

             effectivement , on a bien senti la gêne de A.J (Alain Juppé) lors de la question sur l’âge de son départ à la retraite : les parlementaires bénéficient d’un système très privilégié concernant leur retraite .

              j’ai suivi cette émission et plusieurs points ont été évoqués qui ont été rapidement suivis d’interventions d’esquive de sa part .

            par exemple lorsqu’il a été question de la réforme fiscale qu’il a prévu et fait figurer dans un de ses livres .

             LE JOURNALISTE a présenté sous forme de trois tableaux ce qu’impliquerait sa réforme selon sa C.S.P et la composition du foyer fiscal .

             A.J propose une baisse des impôts mais adossée à une hausse générale de 1% de la TV.A .

             selon le tableau présenté par François Langlet ,journaliste économique sur France 2 , les deux premières catégories de foyers fiscaux , C.S.P supérieure et moyenne , verraient effectivement leur imposition baisser de manière significative selon les chiffres présentés .

             par contre , la troisième catégorie ,C.S.P inférieure verrait elle 150 €uros prélevés dans son budget , non par l’imposition mais du simple fait de l’augmentation de la T.V.A , cette taxe qui s’applique à tous pour tout achat (et donc considérée comme l’ « impôt » le plus injuste qui soit puisqu’il frappe tout le monde ,sans distinction de revenus , riche , moins riche ou pauvre ) .

             le journaliste fait remarquer cette apparente « injustice » à J.P , qui tique un peu puis explique :

             il compte en soulageant les deux premières C.S.P. , qu’elles vont investir les économies d’impôt ainsi réalisées dans l’économie française ce qui créera des emplois ....

            donc devrait permettre à ceux de la troisième C.S.P de retrouver un emploi et donc de faire rentrer dans la famille un revenu du travail supplémentaire qui compensera évidemment les 150 € uros prélevés au titre de la T.V.A ;

             sauf que n’importe quel économiste sérieux comprend très vite qu’à une mesure fiscale d’allégement d’impôt à un moment donné ne déclenche pas automatiquement ni immédiatement ni l’investissement dans l’entreprise ni le recrutement avant que l’investissement n’ait apporté un bénéfice concret .

            quel magicien ce Juppé ,« le meilleur d’entre nous » ,comme disait Chirac !

             et que dire quand des « sympathisants de la gauche » incitent à aller voter aux primaires de la droite en signant la charte de valeurs de la droite et du centre et en payant 2 €uros , pour faire barrage à Sarkozy et faire passer A.J ?

            la possibilité existe mais j’aurais quelque difficulté à signer ce document et comment préserver ensuite une quelconque valeur à notre bulletin de vote ultérieur quand on nous collera sur le nez cette entourloupe ?

             autre farce en vue qui montre bien dans quel désarroi politique nous nous trouvons .

              bonne journée !

             P.B.A

             
            * A.J , initiales d’ Alain Juppé .
             

             


            • rosemar rosemar 8 octobre 2016 11:01

              @philippe baron-abrioux


              Merci pour cette analyse précise, basée sur des chiffres... En fait Sarkozy et Juppé, blanc bonnet, bonnet blanc.

            • charlie charlie 8 octobre 2016 11:16

              @philippe baron-abrioux

              Je suis globalement d’accord sauf la fin. En quoi notre bulletin de vote serait moralement « entaché » par une signature à la primaire de droite ? 

              Il suffit de faire un pas de plus et d’envisager la question autrement : au deuxième tour, préférez-vous un affrontement entre Le Pen et Juppé ou entre Le Pen et Sarkozy ? Et cette situation-là, elle me regarde, elle me concerne directement : c’est mon avenir. Si j’ai l’opportunité de peser sur ce choix, je ne vois pas cela comme une « entourloupe ». Comme je dis souvent : c’est de bonne guerre.

              Subir Sarkozy 5 ans de plus, c’est au-dessus de mes forces…. smiley


            • rosemar rosemar 8 octobre 2016 11:21

              @charlie

              Subir Sarkozy ou subir Juppé ? Les programmes sont à l’identique... il faut aussi en prendre conscience.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès