• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Donald Trump essaie de s’en tenir au script – mais il est sur (...)

Donald Trump essaie de s’en tenir au script – mais il est sur le point de causer de gros dégâts au Moyen-Orient

Par Robert Fisk

 

Source : http://www.independent.co.uk/voices/donald-trump-saudi-arabia-riyadh-israel-palestine-sunni-shia-a7749921.html 

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr/ 

 

À Riyad, Trump ne pouvait pas mentionner l'origine de la plupart des pirates de l'air du 11 septembre ou quelle culte ou croyance sunnite était l'inspiration de Daech, ni quel pays coupait les têtes avec le même engouement que Daech. (Réponse : l’Arabie Saoudite). Et quand il est arrivé en Israël lundi, Trump a été confronté à un nouveau protocole de censure : ne mentionnez pas qui occupait les propriétés de qui en Cisjordanie ou quel pays volait scandaleusement et incessamment des terres – légalement détenues par des Arabes – pour les Juifs et les Juifs seulement. (Réponse : Israël).

Donc bingo, dans la plus grande alliance du Moyen-Orient jamais créée dans l'histoire, les Saoudiens, les autres dictateurs arabes sunnites, le Président américain fêlé et le cynique Premier ministre israélien sont tous d'accord sur l'identité du pays diabolique qu'ils peuvent tous maudire d'une seule voix, qui a inspiré la « terreur mondiale », instigateur de l'instabilité du Moyen-Orient, la plus grande menace pour la paix mondiale : l'Iran chiite.

Donc quelques minutes après l'atterrissage à l'aéroport de Tel-Aviv, dont une partie des pistes se trouve de fait sur des terres possédées légalement par des Arabes palestiniens il y a 60 ans –, les rédacteurs de discours de Trump (parce que Trump ne peut certainement pas écrire ça) ont encore une fois débité leur haine de l'Iran, du « terrorisme » de l'Iran, des complots de l'Iran, du désir continu de l'Iran de construire une bombe nucléaire. Et tout cela alors que l'Iran vient de réélire un Président sain d’esprit qui a de fait signé l'accord nucléaire il y a deux ans, ce qui a considérablement réduit la menace stratégique que représente l'Iran pour Israël, les Arabes et l'Amérique.

« Il ne faut jamais permettre à l'Iran de posséder une arme nucléaire », a déclaré le Commandant en chef des États-Unis. L'Iran « doit cesser son financement, sa formation et son équipement mortels [sic] de terroristes et de milices ». Un martien qui aurait également atterri à Tel-Aviv en même temps conclurait sans doute que l'Iran était le créateur de Daech et qu'Israël était déjà en train de bombarder les cultistes cruels et violents du califat islamique. Et les martiens – sûrement plus intelligents que le Président des États-Unis – seraient donc vraiment abasourdis de découvrir qu'Israël a bombardé les Iraniens et les Syriens et leurs milices, mais n'a jamais bombardé Daech – pas une seule fois.

Pas étonnant que Trump ait essayé de s'en tenir à son script préparé. Sinon, il aurait pu faire quelque chose de sain d'esprit. Comme féliciter le nouveau Président de l'Iran pour sa victoire électorale et pour sa promesse de respecter l'accord nucléaire ; comme exiger la fin de l'occupation israélienne et de la colonisation israélienne des terres arabes ; comme dire aux dictateurs et princes du monde arabe vieux et croulants que la seule façon de se débarrasser – et de débarrasser l'Amérique – de la « terreur » est de traiter leurs peuples avec dignité et de préserver leurs droits de l'homme. Mais non, c'est trop sensible, trop juste et trop moral, et bien trop compliqué, pour un homme qui, depuis longtemps, a perdu pied avec la réalité et est entré dans le monde de Twitter. Et il parlait donc du « deal ultime » entre Israël et les Palestiniens – comme si la paix n'était qu'une marchandise à acheter ou à vendre. Tout comme le marché qu'il venait de conclure en Arabie Saoudite : des armes contre du pétrole et des dollars.

Mais ensuite, assis à côté de Netanyahu, l'homme est sorti du script. Au soulagement de tous, il est revenu sur les horreurs de l'accord nucléaire avec l'Iran, l’accord qui était « incroyable », une chose « terrible » dans laquelle s'étaient fourrés les États-Unis. « Nous leur avons donné une bouée de sauvetage – et nous leur avons également donné la possibilité de continuer la terreur ». La menace de l'Iran, a-t-il dit à Netanyahu, « a forcé les gens [sic] à s'unir d'une manière très positive ».

C'était vraiment « incroyable ». Trump, dans son innocence étrange, croit que le désir du monde musulman sunnite de détruire les l'Iran chiite et ses alliés est la clé de la paix israélo-arabe. Peut-être que c'est ce qu'il voulait dire, s'il voulait dire quoi que ce soit, quand il a déclaré que sa visite marquait « une occasion rare d'apporter la sécurité et la paix à cette région, à son peuple, de vaincre le terrorisme et de créer de l'harmonie et de la paix futures » (ce passage était dans le script, en passant, dans ce qu'il a appelé « cette terre ancienne et sacrée »). Il parlait d'Israël, mais il a utilisé la même phrase pour l'Arabie saoudite et le fera sans aucun doute à propos de la Suisse, du Lesotho, ou, pourquoi pas, de la Corée du Nord si cela lui apportait un quelconque bénéfice. Ou de l'Iran, d'ailleurs.

Qui sait si Trump va pouvoir faire face aux questions de la colonisation juive, du vol de terre et du petit dictateur palestinien lorsqu'il rencontrera Mahmoud Abbas mardi. Ou des droits de l'homme. Ou de la justice. Son discours au musée d'Israël sera phénoménal s'il sort du script. Mais les paris sont fermés sur le contenu : l'unité des Arabes sunnites dans la haine de l'Iran chiite (il laissera gracieusement les termes « sunnites » et « chiites » de côté pour ne pas trahir son jeu), les relations plus étroites entre les dictateurs du Golfe et leurs princes avec Israël-qui-accapare-les-terres, la nécessité pour les Palestiniens de mettre fin à la « terreur » contre leurs occupants (le mot « occupant » doit également être laissé de côté, bien sûr), et l'amour éternel, sans fin et sacré de l'Amérique pour Israël, quoi qu'ils fassent et en toutes circonstances, et quelles que soient les conséquences.

Dimanche, CNN a fait les titres avec le terme de « réinitialisation » avec les Arabes. Lundi, la BBC a titré une « réinitialisation » avec Israël. Ce qu'ils voulaient tous les deux dire, mais n'osaient pas exprimer, est que Trump pense qu'il peut amener les Arabes et Israël à détruire le pouvoir de l'Iran après les horribles années morales d'Obama. Cela signifie « la guerre », de préférence entre musulmans. Le « deal ultime », en effet.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Dom66 Dom66 27 mai 15:44

    Merci pour cet article.

    Enfin la preuve est faite avec ce clown, une fois de plus, que tous les présidents US sont des ordures, et des ignares, et aux ordres de qui vous savez.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 mai 18:14

      @Dom66
      Meuh non, le vrai pouvoir politique aux USA, c’est le Congrès qui le détient.
      Et le vrai pouvoir économique, c’est l’ Etat profond qui le détient.


      Trump a fini par se faire phagocyter par les puissances de l’argent, Wall Street, les 7 soeurs pétrolières, le complexe militaro industriel, et les divers services de sécurité publiques et privées, pour qui les guerres de l’ Empire sont la garantie de leur emplois.

      - « L’Etat profond contre la volonté prévalente des peuples » Peter Dale Scott


      - « La Rand Corporation et la SAIC »

    • aimable 27 mai 16:41

      malheureusement pour le monde Trump ,donne l’image du cowboy américain peu raffiné , une sorte d’ éléphant dans un magasin de « porcelaine »


      • Massada Massada 27 mai 16:58

        Le petit mot que Trump a mis dans le mur est tombé et on a pu lire son contenu.

         
        Il s’agit d’une proposition commerciale pour raser le vieux mur et y construire une Trump Tower avec de somptueux penthouses de luxe.


        • OMAR 27 mai 17:22

          Omar9

          @Massacrada

          J’aurai trouvé rigolo ton com, mais voila, vous rasez réellement les maisons
          http://fr.timesofisrael.com/a-voir-israel-rase-3-maisons-palestiniennes-financees-par-lue-en-cisjordanie/
          et même les cimetières des palestiniens pou effacer toute trace historique de leur présence sur cette terre de Palestine :
          http://www.ism-france.org/communiques/Israel-rase-un-cimetiere-musulman-article-15746
          Rien à dire, vous appliquez à la perfection les préceptes du nazisme....


        • Dom66 Dom66 27 mai 20:50

          @OMAR

          Israhell est un état dirigé par des pourris de sioniste, avec la bénédiction de presque le monde entier.

          Je ne suis pas Palestinien, mais je les maudis pour leurs actions. Par contre j’ai honte pour le monde Arabo-musulmans qui groupé et unie pourrait faire pression sur les USA premier soutien de ces nazis.

          Leurs prochaine étape, est de raser la mosquée al-Aqsa et le dôme du Rocher, pour y construire le nouveau temple de Jérusalem, et là encore le monde ne dira rien.

          La roue tourne un jour ils (les sionistes) paieront.


        • OMAR 27 mai 23:22

          Omar9

          Bonsoir @Dom66

          Au moment où les sionistes projettent de raser la mosquée al-Aqsa, d’autres sionistes qui dirigent ce royaume diabolique d’Arabie-Saoudite ont planifié la destruction du tombeau du Prophète :
          http://www.saphirnews.com/La-destruction-de-la-tombe-du-Prophete-a-Medine-sur-les-rails_a19584.html
          Alors, la plus grande pourriture est dans le monde « arabe », dans leurs « dirigeants » leurs « Rais » leurs « Sultans » qui, en réalité, ne sont qu’une ..... merde puante...
          Je suis fière d’être musulman, mais, heureusement, de ne pas être arabe, aussi....


        • MAIBORODA MAIBORODA 28 mai 06:52

          @Massada


          Vous nous aviez habitué à des commentaires de facture différente.
          Outre le fait que votre « post » ne manque pas d’esprit, sa lecture au premier degré ne laisse pas d’étonner : vous voilà contempteur d’un président qui se veut et se proclame bruyamment grand ami de vos amis ordinaires.
          Est-ce parce qu’il ne va pas assez loin dans la complaisance avec ceux qui dirigent actuellement Israël ou bien parce que vous trouvez parfois le chemin de la raison ?


        • phan 28 mai 07:51

          @Dom66
          En visite au mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem en Israël, le président américain a signé le livre d’or à la fin de la visite.
          « C’est un grand honneur d’être ici avec tous mes amis. Tellement incroyable je n’oublierai jamais ! », a écrit Donald Trump.
          Il a de l’humour, Donald !


        • Massada Massada 28 mai 14:23

          @OMAR
           

          Les maison étaient illégales car construites sans permis de batir.
          Le cimetière était aussi construit illégalement.
           
          Je sais que vos coreligionnaires ont l’habitue de prendre des libertés avec la loi, mais Israel n’est pas l’Europe, ici on ne se laisse pas intimider.


        • Massada Massada 28 mai 14:28

          @Dom66
           

          Il n’y a plus aujourd’hui de menace existentielle sur l’Etat d’Israel. 
          Au contraire, Israël est devenu, pour la plus grande partie des puissances du monde, un Etat indispensable dont elles ne peuvent pas se permettre de se passer.
           
          La guerre israélo-arabe est terminée : Israël a gagné.
          Peu importe que ce fait vous est intolérable, le monde avance sans vous.


        • Dom66 Dom66 28 mai 16:26

          @Massada
          C’est Israhell qui est illégale point, Vous vous moquez du monde comme d’hab, On fini par comprendre la haine que vous avez inspiré.


        • Dom66 Dom66 28 mai 16:34

          @Massada

          "Il n’y a plus aujourd’hui de menace existentielle sur l’état d’Israel."

          Bande de nazis, si il n’y a plus de menace alors rendez le Golan et les territoires occupés.
          Les sionistes sont la plus grande calamité que la terre porte.
          Boycotter les produits de cet état fasciste est un devoir de salubrité.


        • Massada Massada 28 mai 17:05

          @Dom66
           

          Toute résistance est futile smiley
           


        • Oceane 31 mai 15:03

          @Massada

          « Israël n’est pas l’Europe ».

          Israël est pourtant une colonie européenne. Ben Gourion, le « fondateur », Polonais, Golda Meir, Ukrainienne, etc. Massada, pourquoi ce négationnisme ?


        • fred fred 27 mai 17:25

          Trump comme ses prédécesseurs, déstabilisent la région pour porter secours aux Juifs de la Palestine...


          • Lengage Lengage 27 mai 17:38

            Trump est sous l’influence de l’alliance judéo-wasps qui contrôle ce monde dont un des avatars, Brzezinski, vient de mourir.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 mai 19:05

              @Lengage
              Bzrezinski, c’est l’auteur « du Grand Echiquier », qui décrit ouvertement les raisons pour lesquelles les USA veulent détruire la Russie, depuis plus d’un siècle :

              "Halford J. Mackinder au début du siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang.« 


              Même mort, il bouge encore !
               »Le G7 vient de se réserver le droit de nouvelles sanctions contre la Russie ! "

            • agent ananas agent ananas 27 mai 20:07

              @Fifi Brind_acier

              Est-ce que la disparition de Brzezinski, l’architecte de l’hégémonie US, va t’elle précipiter la fin de l’Empire ?
              Time will tell ...


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 mai 20:13

              @agent ananas
              Faut pas rêver ! Ils en sont imprégnés jusqu’à la moelle !
              Le G7 vient de décider que de nouvelles sanctions contre la Russie pourraient être prises "


            • Dom66 Dom66 27 mai 20:58

              @Fifi Brind_acier

              pour info la Russie n’en a que foutre, car en dessous les usa et autres larbin Européens ont des ennuies avec ces sanctions. Le voyage pour allez et revenir de l’espace en vaisseaux Russe coûte la peau des fesse par exemple. Mais il y a aussi les sanctions russe, en retour, et là ont n’en parle pas...de toutes les façons Marcon va rencontrer Poutine, les problèmes vont êtres résolus



            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 06:55

              @Dom66
              Je vous trouve d’un grand optimisme ! Les contre sanctions russes sont directement responsables de la crise des surplus agricoles en Europe, qui ont fait chuter les prix et provoquent des suicides chez les agriculteurs.
              Mais s’il y a bien une chose qui indiffère les Mamamouchis du G7, c’est bien le sort des agriculteurs ...


              Trump vient de s’aligner sur Bzrezinski :
              « Trump inscrit la Russie sur la liste des principales menaces de l’ OTAN »
              Vous pouvez toujours attendre que Macron dise autre chose...

            • agent ananas agent ananas 28 mai 09:46

              @Fifi Brind_acier
              Faut pas rêver !

              Pourquoi pas ! Je doute qu’il y ait aux US un penseur et un stratège du calibre de Brzezinski pour le remplacer... Kissinger va bientôt rejoindre Brzezinski et Trump incarne l’obsolescence géostratégique US de l’ère post-soviétique.
              Quant à de nouvelles sanctions, cela ressemble plutôt à un exercice de relations publiques, pour la galerie ... à moins que les pays du G7 veuillent se tirer une nouvelle balle dans le pied ? Les sanctions sont inefficaces et contre productives : elles renforcent les liens entre la Russie et les pays du BRIC et ceux de l’OCS (Organisation de Coopération de Shanghai) et pénalisent aussi nos exportations.


            • Dom66 Dom66 28 mai 16:45

              @Fifi Brind_acier

              "je vous trouve d’un grand optimisme  ?? non hélas pessimiste un max

              ne pas vous méprendre quand j’écris « Marcon va rencontrer Poutine, les problèmes vont êtres résolus » c’est pour rire… je n’y crois pas une seconde. Marcon n’est qu’un pantin.

              « Les contre sanctions russes sont directement responsables de la crise des surplus agricoles en Europe, qui ont fait chuter les prix et provoquent des suicides chez les agriculteurs. »

              Oui je sais ça, et ce ne sont pas les russes les responsables mais « les Mamamouchis du G7 »

              Je suis entièrement d’accord avec votre analyse.


            • agent ananas agent ananas 27 mai 19:51

              Si lors de son speech à Riyad Trump s’est auto-censuré en évitant de mentionner l’origine de la plupart des (soit-disant) pirates de l’air du 11 septembre ou quelle culte ou croyance sunnite était l’inspiration de Daech, le président égyptien al-Sissi lui n’a pas mâché ses mots lors du sommet US-pays arabes.
              Dans une déclaration à peine voilée, il expose les supporters du terrorisme (voir la vidéo en arabe, sous titré en anglais)
              Suicide de sa part en se mettant sur la liste du prochain « régime change » ? Ou perçoit il que le sirocco est en train de tourner, l’Empire étant au bord de l’implosion, aussi bien économique, militaire et morale ? Est-ce que son audace est galvanisée par le rapprochement entre Le Caire et Moscou et l’échec de l’Empire à renverser al-Assad en Syrie ainsi que celui des saoudiens au Yémen ?
              Stay tuned, la situation au Moyen Orient pourrait prochainement évoluer de façon inattendue. En tout cas je ne serai pas surpris ...


              • MAIBORODA MAIBORODA 28 mai 07:06

                @agent ananas


                Hélas ! Macron ne songera pas à recruter l’agent ananas dans l’équipe qu’il est en train de forger pour « actualiser » les Services et leur donner une coloration très personnelle.
                Votre vision est en effet un peu utopique (hélas) mais assez réconfortante.
                Cela vous vaut, en attendant, augmentation du nombre de vos étoiles positives. C’est tout ce que l’on peut faire à notre faible niveau.


              • Jean nemare Jean nemare 28 mai 09:36

                @agent ananas On en a rien à foutre de ce minable pitre de Trump : il sera de toute façon bientôt destitué et c’est le vice-président qui va assurer l’intérim jusqu’à l’organisation de nouvelles élections. 

                Les USA sont en fin de cycle et ils ne font plus peur à grand monde... 

              • Pimpin 28 mai 10:56

                @Jean nemare
                Vous croyez vraiment ce que vous racontez ?


              • agent ananas agent ananas 28 mai 11:33

                @MAIBORODA
                Bonjour
                Certes une vision un peu optimiste qui se base sur la victoire d’Assad et de ses alliés à Alep (le Stalingrad syrien) et de sa reconquête actuelle de l’est de la Syrie où les islamistes seraient en déroute.
                Un vision plus pessimiste est qu’une escalade n’est pas exclue et que cela pourrait finir en conflit nucléaire avec les « docteurs folamour » du Pentagone et les zélotes sionistes.
                Quant à un « OTAN arabe » évoqué avant le sommet US-pays arabes, on peut douter qu’il verra le jour, notamment après la sortie de al-Sissi.


              • agent ananas agent ananas 28 mai 11:48

                @Jean nemare
                Le VP Mike Pence est depuis quelques jours lui aussi a être sur la sellette. Donc les ennemis de Trump commencent à être à court d’option pour le remplacer. Reste plus que l’option JFK ... Pas sur que cela résoudra les problèmes...
                Quant au fin de cycle des US et qu’ils ne font plus peur à personne, d’accord. L’envoi de 3 porte-avions US en mer de Chine a été un flop ... Cela n’a pas empêché la Corée du Nord de poursuivre leurs essais balistiques.


              • Jean nemare Jean nemare 28 mai 14:40

                @Pimpin Bien sûr ! Trump sera certainement destitué d’ici la fin de l’année, aux USA le Président ne peut pas faire n’importe quoi comme en France sans en subir les conséquences, style écrire un bouquin dans lequel on révèle des informations secret-défense à des journalistes ( suivez mon regard) où aller queuter avec sa maitresse deguisé en conducteur de scooter... 


                Il n’a pas en face de lui des journalistes soumis et un Parlement beni oui-oui. Ils auront certainement sa peau et entre nous soi-dit cela vaut mieux pour les relations internationales car cet imbécile de Trump fait décidemment beaucoup de dégâts jusqu’à risquer de déclencher une guerre nucléaire avec la Corée du Nord...

              • Dom66 Dom66 28 mai 16:46

                @Jean nemare

                j’espère avant que ce C** ne d’éclanche une guerre



                • BA 28 mai 10:59

                  Zbigniew Brzezinski vient de mourir.

                  Cette ordure était le plus important théoricien de notre époque.

                  Ce fumier était le théoricien du « tittytainment ».

                  Rappel, pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le « tittytainment » :

                  Du 27 septembre 1995 au 1er octobre 1995, à San Francisco, le grand hôtel Fairmont accueille 500 membres de l’élite mondiale : chefs d’Etat, hommes politiques, dirigeants d’entreprises multinationales, universitaires, chercheurs, etc.

                  Cette réunion du Fairmont se déroule dans le cadre de la fondation de Mikhaïl Gorbatchev. Elle a une grande importance historique. Elle fait intervenir George Bush père, George Schultz, Margaret Thatcher, Ted Turner de l’entreprise CNN, John Gage de l’entreprise Sun Microsystems, des dizaines d’autres personnalités de tous les continents … et bien sûr l’incontournable Zbigniew Brzezinski. Elle a pour thème « l’avenir du travail ».

                  Lisez cet extrait :

                  « L’avenir, les pragmatiques du Fairmont le résument en une fraction et un concept : « Deux dixièmes » et « tittytainment ».

                  Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale. Ces deux dixièmes de la population participeront ainsi activement à la vie, aux revenus et à la consommation – dans quelque pays que ce soit. Il est possible que ce chiffre s’élève encore d’un ou deux pour cent, admettent les débatteurs, par exemple en y ajoutant les héritiers fortunés.

                  Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? « Il est sûr, dit l’auteur américain Jeremy Rifkin, qui a écrit le livre La Fin du travail, que les 80 % restants vont avoir des problèmes considérables. » Le manager de Sun, John Gage, reprend la parole et cite le directeur de son entreprise, Scott McNealy : à l’avenir, dit-il, la question sera « to have lunch or be lunch » : avoir à manger ou être dévoré.

                  Cet aréopage de haut niveau qui était censé travailler sur « l’avenir du travail » se consacre ensuite exclusivement à ceux qui n’en auront plus. Les participants en sont convaincus : parmi ces innombrables nouveaux chômeurs répartis dans le monde entier, on trouvera des dizaines de millions de personnes qui, jusqu’ici, avaient plus d’accointances avec la vie quotidienne confortable des environs de la baie de San Francisco qu’avec la lutte quotidienne pour le survie à laquelle doivent se livrer les titulaires d’emplois précaires. C’est un nouvel ordre social que l’on dessine au Fairmont, un univers de pays riches sans classe moyenne digne de ce nom – et personne n’y apporte de démenti.

                  L’expression « tittytainment », proposée par ce vieux grognard de Zbigniew Brzezinski, fait en revanche carrière. Ce natif de Pologne a été quatre années durant conseiller pour la Sécurité nationale auprès du président américain Jimmy Carter. Depuis, il se consacre aux questions géostratégiques. Tittytainment, selon Brzezinski, est une combinaison des mots entertainment et tits, le terme d’argot américain pour désigner les seins. Brzezinski pense moins au sexe, en l’occurrence, qu’au lait qui coule de la poitrine d’une mère qui allaite. Un cocktail de divertissement abrutissant et d’alimentation suffisante permettrait selon lui de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète. »

                  Source :

                  Hans-Peter Martin, Harald Schumann, « Le piège de la mondialisation », Solin Actes Sud, page 12.


                  • Ar zen Ar zen 28 mai 11:20

                    @BA

                    Merci pour l’extrait et la référence du livre. 

                  • agent ananas agent ananas 28 mai 12:21

                    @BA
                    "Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale".

                    Si 4/5 de la population se retrouve hors circuit économique, quel impact cela aura alors sur la production et la consommation ? Les machines n’ont pas de pouvoir d’achat et les 20% employés ne seront pas suffisant pour consommer la production afin d’entretenir une croissance économique.
                    A moins d’accorder quelque crédit à certaines théories complotistes, qui évoquent un plan d’une réduction significative de la population mondiale au profit d’une élite qui aura à disposition le peu de ressources restantes ?


                  • Thorgal 28 mai 12:33

                    @BA

                    « Zbigniew Brzezinski vient de mourir »

                    Ah putain ! Enfin !! Je vais ouvrir une bouteille tiens ! Après Rockefeller en Mars, une crevure majeure de moins sur cette planète complètement infestée par ses semblables.

                  • phan 28 mai 14:07

                    @BA
                    Une personne à suivre de près parmi ces géo-stratèges : Brzezinski(+), Huntington(+), Kissinger ...
                    c’est le parrain du choc des civilisations Bernard Lewis (si vous intercalez Henri, vous obtenez une tarte à la crème)
                    Les hommes meurent, les corps redeviennent poussière, mais les idées restent et gouvernent le monde. Saint-Just (1767 - 1794) - L’Ange de la Terreur


                  • phan 28 mai 21:36

                    @BA
                    Une des 10 citations les plus marquantes de Zbigniew Brzezinski :
                    Les Israéliens se comportent de plus en plus comme les suprématistes blancs en Afrique du Sud durant l’apartheid. Ils considèrent les Palestiniens comme des êtres inférieurs et n’hésitent pas à les tuer, massivement.


                  • Massada Massada 28 mai 14:10

                    Le criminel Mahmoud Abbas vient de déclarer qu’il rejette le plan de paix du président américain Donald Trump.

                     
                    Les palestiniens ne veulent pas la paix, ils veulent la destruction d’Eretz Israël. 
                    Il ne faut pas se soucier d’eux et continuer sans eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès